Le nouveau plan épargne retraite : le PER

Vieillissement de la population, déficits, inégalités et complexité… Le système de retraite fait l’objet de nombreuses réformes depuis le début des années 1990. Créé en 1945 le régime de retraite actuel est géré par 42 organismes différents. Les critères ne correspondent plus à notre époque et sont trop complexes. Le projet vise à créer un système universel dans lequel chaque euro cotisé donnera des droits identiques quel que soit son statut (salariés, fonctionnaires ou indépendants). Dans ce système les salariés et les fonctionnaires qui cotiseraient au même niveau et à revenu identique auraient les mêmes droits à la retraite. Enfin, il serait mis en place un système de surcote pour inciter à partir plus tard que l’obtention du taux plein.

Un dispositif unique : le PER

Les dispositifs épargne retraite seront désormais rassemblés en un seul produit le PER (Plan Epargne Retraite)
Un produit Universel
- Souscription à titre individuel ou collectif
- Environnement assuranciel ou compte-titre
3 compartiments pour accueillir l’épargne retraite
- Versements volontaires
- Epargne salariale
- Versements obligatoires
+ de flexibilité à la retraite = sortie en capital ou en rente (sauf compartiment 3)
+ de souplesse = rachat anticipé pour acquisition de la résidence principale en plus des possibilités existantes  
Des enveloppes déductibles maintenues

L'avantage :

Les différents contrats retraite existant aujourd’hui pourraient, si le titulaire le souhaite être regroupés dans l'enveloppe PER à partir de 2020, Ceci permettrait une meilleur lisibilité et de sortir en capital au terme ou choisir un mixte rente/capital,

L'avantage fiscal pendant la constitution de l'épargne serait conservé.

Aujourd'hui l'épargne retraite représente 220 M d'€ d'encours quand l'assurance-vie représente 1 700 Milliards d'euros, En sachant qu'un salarié aurait en moyenne 60% de son revenu, un commerçant 30%, mieux vaut ne pas attendre 2020 et commencer le plus tôt possible,

Bon à savoir : A 40 ans, attendre une année, c'est perdre 5% de son futur revenu…